Archives de Tag: Post Punk Kitchen

Un réveillon en vert

Un réveillon tout végétalien, c’est possible ? Tout à fait et c’est même délicieux. Les Végans presque parfaits l’ont testé quelques semaines avant Noël question de pouvoir partager leurs recettes à temps.

Thème imposé : la tradition !

Apéro : MariÈve

MariÈve a voulu proposer une assiette semblable au traditionnel plateau de fromage et charcuteries.  Plusieurs recettes ont été piqués dans le nouveau livre de Crudessence : des recettes rapides et simples à effectuer mais non pas moins originales et savoureuses : la forestière à l’aneth  qui ressemble drôlement au Pâté champignon Grenoble est disponible sur leur site. La seule modification que Mariève a apporté à la recette du livre c’est de cuire et de tiédir les champignons.  Elle a aussi choisi des shitake, avant des les intégrer aux autres ingrédients et passer le tout au robot culinaire.  Le fait de cuire les champignons donnent un pâté incomparablement plus savoureux!

MariÈve s’est aussi inspirée de Post Punk Kitchen et opté pour la version non cuite de leur Olive lentil burgers.  Ce qui a donné comme première idée, un délicieux pâté de lentilles et olives noires.  Le seul changement apporté, remplacer l’estragon par le romarin… parce qu’elle a un énorme plant intérieur (qui lui servira de sapin de Nowel) et aussi pour faire plaisir à Christian).  La beauté de cette recette c’est que s’il vous en reste vous façonner des boulettes pour des burger rapide le lendemain!

Côté fromage, c’est le crémeux de noix de cajou lui aussi inspiré de Crudessence que nous avons dévoré. C’est aussi avec ce semblant de fromage que Mariève a fourré des dattes Medjol et garni chacune d’une mince tranche de pomme.  Une bouchée végane divine… rien à voir avec le Phili! ;)

Fromage crémeux de noix :

  • 150g de noix de cajou cru
  • 60ml d’eau
  • 1 c. à thé de miso
  • 1 c. à thé de jus de citron
  • Sel
  • 12 dattes Medjol
  • 12 minces tranches de pomme rouge

Faire tremper les noix de cajou 4 heures, rincer et passer au robot avec le miso et l’eau.

Mettre dans un bol et couvrir d’une pellicule plastique et bien sceller.  Laisser fermenter 12 heures à la température de la pièce puis ajouter le jus de citron et le sel.  Se garde au frigo maximum 10 jours.

On a aussi goûté à la ricotta de macadam.  Pas mal!

Au robot, passer :

  • 1 tasse de noix de macadam
  • ajouté 1/2 tasse d’eau,
  • du jus de citron, du sel, du poivre et de l’ail.

Mélanger jusqu’à avoir une texture crémeuse mais légèrement granuleuse.

Ce plateau végan était accompagné des crackers à l’huile d’olive de Josée di Stasio.  Vraiment bons.  Et parce que les pâtés et fromages sont "bruts" le craquelin maison est de mise!  Tous les deux se marient parfaitement.

Entrée : MariÈve

Maki au tofu et shitake 

Des makis végans au réveillon.  Pas très Noël… Et pas très tradition. Mais Mariève s’est dit que les sushis sont assez populaires et que personnellement j’ai un oncle qui nous reçoit au sushi chaque jour de l’an… En plus on offre une alternative, sans poisson avec goût de la mer, au saumon fumé et mousse de crevettes !.

On trouve une version similaire disponible sur le site de l’association manger santé bio.  La garniture a été quelque peu modifiée pour le réveillon VPP:

Garniture du maki du temps des fêtes:

Shitake sauté, avocat citronné, carotte râpée, tofu au tamari, laitue émincée et germination d’oignon.

Plat principal : Élise

Un réveillon sans tourtière, c’est comme un Noël sans neige. L’hiver dernier, Élise a découvert la tourtière de millet des Co’pains d’abord et rêve depuis de faire encore mieux ! Comment ? En déconstruisant la chose, parce que dans une tourtière, la somme des parties est plus grande que le tout (on vous explique ça dans un instant).

Tourtière déconstruite et purée de chou-fleur

D’abord, la croûte. Des mois de recherche pour trouver la croûte à tarte parfaite. On la veut légère et feuilletée. Veganomicon a trouvé le secret.

  • 1 1/2 tasse de farine tout usage
  • 1 càtb de sucre
  • 1/2 càt de sel
  • 2/4 càt de poudre à pâte
  • 1/3 tasse de margarine Earth balance au goût de beurre (il faut ce qu’il faut…)
  • 1/4 tasse eau
  • 2 càt de vinaigre de cidre

Refroidir tous les ingrédients (même la farine!). Bien mélanger (en utilisant le robot, simplement) et ajouter l’eau et le vinaigre de cidre doucement. Former une boule et réfrigérer une heure.

C’est ici que ça devient intéressant. Manger de la pâte mouillée, c’est jamais agréable. En démontant la tourtière – soit en faisant cuire la pâte et la garniture séparément-, on s’assure d’avoir une croûte bien croustillante.  ll s’agit simplement d’étendre la pâte sur un papier parchemin (on veut une pâte bien mince). On recouvre ensuite cette pâte d’un autre papier parchemin huilé, le côté huilé sur la pâte et on dépose le tout sur une plaque à biscuits. Pour éviter que la pâte ne fasse des bulles en cuisant, on peut étendre une tasse de fèves sur toute la surface de la pâte, puis on cuit au four à 350 environ 12 minutes. Ensuite, on retire les fèves et le papier parchemin du dessus et on poursuit la cuisson jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. On laisse refroidir.

La tourtière

  • 1/2 tasse de millet rincé
  • 2 càtb d’huile d’olive
  • 1/2 oignon rouge haché finement
  • 3 gousses d’ail hachées finement
  • 1/2 tasse de cèpes (achetez-les déshydratées et conservez l’eau de trempage)
  • 1/2 tasse de champignons de Paris
  • 1/2 tasse de graines de tournesol crues
  • 1/2 asset de flocons d’avoine non cuits
  • 2 càtb de tamari
  • 3 càtb de  levure alimentaire
  • 2 c à thé de thym séché
  • 1 c à thé de sauge séchée
  • 1 c à thé de basilic séché
  • 1 c à thé de persil séché
  • 1/2 c à thé de piment de la jamaique
  • poivre de Cayenne, au goût.

Rincer le millet et cuire dans une tasse d’eau (environ 20 min).
Dans une grande casserole, faire sauté les oignons et l’air dans l’huile jusqu’à ce que les oignons soient transparents. Ajouter les champignons et cuire environ 5 minutes. Ajouter tous les autres ingrédients, bien mouiller avec l’eau de trempage des champignons et cuire une vingtaine de minutes. Ajouter du vin blanc, du bouillon de légumes ou de l’eau au besoin. La "viande" doit être assez sèche et bien se tenir.

(dé) montage

On fait de petits copeaux de pâte qu’on alterne avec un peu de "viande". On peut le faire à la verticale ou à l’horizontale comme l’a fait Élise. Élise avait décoré avec des canneberges un peu cuites dans l’eau sucrée et des brindilles de thym.

Les puristes pourront simplement étendre la pâte dans une assiette à tarte, la recouvrir du mélange, rajouter une abaisse et mettre tout ça au four 30 minutes. Ils auront quand même pris soin de ne pas trop cuire le mélange dans la casserole pour le laisser très humide.

Le tout était accompagné de la divine purée de chou-fleur de Marc-André Jetté. Le lait de vache avait évidemment été remplacé par du lait végétal (ici, du lait de riz).

Dessert : Frédéric

Noël ne serait pas Noël sans bûche. Et grâce à Frédéric, on a eu LA bûche. Comme celle de nos grands-mères, comme celles qu’on voit dans les comptoirs des pâtisseries sans oser s’en approcher. Et tellement bonne qu’on en redemande une part même si on sait que c’est de la gourmandise… La recette est inspirée de Vegan good things qui elle-même était inspirée d’Épicurious. Nous traduisons la recette ici, mais jetez un oeil à Vegan good things qui a pris plein de photos de la marche à suivre

Bûche épicée avec glaçage à l’orange et ganache de chocolat.

Pour le gâteau :
  • 1 tasse de farine à pâtisserie
  • 1 càt de poudre à oâte
  • 1càt de cannelle moulue
  • 1/2 càt de piment de la Jamaïque moulu
  • 1/4 càt de clous de girofle moulus
  • 1/8 càt sel
  • 1/2 tasse de lait végétal
  • 1 t. de sucre
  • 3 càtb. de graines de lin moulues mélangées avec 6 c à tb d’eau (équivalent de 3 oeufs)
  • 1 càt d’extrait de vanille
  • Sucre à glacer

Pour le glaçage:
  • 1 paquet de 8 oz de fromage à la crème végétalien, à température pièce
  • 3/4 t de Earth balance à température pièce
  • 1/4 t de jus d’orange frais
  • 1 càtb de zeste d’orange
  • 2 càt d’extrait de vanille
  • 3 tasses de sucre à glacer.
Pour la ganache :
  • 8 oz chocolat végan mi-sucré coupé en petits morceaux;
  • 3/4 tasse de crème végan
Pour faire le gâteau:
1. Préchauffer le four à 375. Beurrer un moule de 15X10X1 po.  Étendre un papier parchemin au fond, beurrer le papier parchemin.
2. Mélanger les 6 premiers ingrédients dans un bol
3. Réchauffer le lait dans une casserole à feu moyen jusqu’à 150F.
4. En utilisant un mélangeur électrique, battre le sucre, les graines de lin et l’eau environ 5 minutes. Ajouter la vanille et le zeste, continuer de battre et ajouter le mélange de farine jusqu’à ce que le tout soit homogène. Ajouter le lait chaud en continuant de battre puis étendre dans le moule beurré.
5. Cuire le gâteau environ 10 minutes. Placer un linge à vaisselle sur une surface plane, le couvrir d’un papier parchemin et ajouter un peu de sucre à glacer. Avec un couteau, détacher doucement le gâteau bien chaud de son moule. Démouler sur le papier parchemin et détacher le papier du dessus du gâteau. À partir du côté le plus long et en utilisant la serviette, rouler le gâteau délicatement. Laisser refroidir.
Pour faire le glaçage
1. Mélanger les cinq premiers ingrédients au batteur électrique jusqu’à consistance onctueuse. Ajouter graduellement le sucre.
2. Couvrir et réfrigérer 45 minutes.
3. Dérouler le gâteau, enlever la feuille de parchemin du dessus.
4. Étendre 2 tasses de glaçage sur le gâteau et le rouler de nouveau, en mettant le joint en dessous. Placer sur un plateau.
Pour la ganache
1. Mettre le chocolat dans un bol.
2. Faire chauffer la crème jusqu’à ce qu’elle soit sur le point de bouillir et la verser sur le chocolat. Mélanger. Laisser refroidir une minute et étendre sur le gâteau avec une spatule.
3. Étendre sur le gâteau. Dessiner l’écorce avec une fourchette. Décorer d’un peu de sucre à glacer.
Joyeuses fêtes!