Troisième souper

Dom et son Armoire font à souper ce soir…

Mon souper Presque Parfait

Je réalise  que je suis très bonne pour commenter le souper des autres mais quand vient mon tour alors là?… Disons que de voir à la préparation de mon souper m’a rappelé les raisons de mon refus à travailler dans les cuisines. Le stress de tout préparer en même temps aïlle a aïlle .

Marque-nom en écorce de St-Alexis

Mais bon,  je servirai ce qui me plaît, ce que j’aime et je suis  tellement heureuse de recevoir chez moi. Mais voilà  la difficulté, il faut faire des choix pour le menu, j’hésite entre la fille des bois de mon enfance et son côté chasse et pêche et mon coup de cœur de l’année l’Inde. Je parle avec Élise de cette hésitation, de cette difficulté de trouver un fil conducteur pour ces deux options et celle-ci de me répondre tout de go : «Ça pas rapport, c’est toi le fil conducteur, ça te représente toi». Et quel bon choix! J’ai tripé de cuisiner le Thali Indien et ses parfums enjôleurs et de renouer avec les grands classiques de mon côté chasse, le saucisson de quenouilles préparé et présenté en primeur à la conférence de presse d’Expo Manger Santé. Voici  donc la fameuse recette de Végénailles

Chasse pêche et l'Inde au menu

Donc vous aurez compris que l’entrée Aleximontoise comprenait le saucisson pour la chasse et que pour le côté pêche, un tartare de truite (faumon rebaptisé) a été servi. Vous trouverez la recette dans mon livre Dans L’Armoire du Haut mais pour l’occasion je l’ai un peu modifié en ajoutant un petit brin d’aneth.

(chasse et pêche)

Pour le plat principal, un autre petit bijou de mon livre : le riz parfumé. Ce riz accompagnait les currys, ces currys font partie du cours Indien de L’Armoire du Haut, la plus apprécié fut les betteraves du SriLanka et le Dal du Rajastan.

Il était mentionné sur mon menu :  chapati façons L’Armoire du Haut alors voilà, mes amis ont été invités, de manière tout à fait conviviale, à faire eux-mêmes leurs chapatis. Vous trouverez une recette de chapatis ici.

currys variés

Pour le dessert alors là ça se gâte un peu. Ma tarte au sucre recette est sublime si on y échappe pas l’agar agar parce qu’alors ça vous donne plutôt un jello à l’érable avec une drôle d’allure. J’ai le sens de l’humour, alors je respecte le thème et prend le partie de faire rire mes invités hahaha… En même temps je voulais rendre hommage à mon père qui jadis avait transformé une tarte au sucre trop cuite, en patinoire pour Barbie. Moi et mes soeurs nous nous sommes beaucoup moquées de lui et bien voilà, malédiction! 20 ans plus tard ça me rattrape.

Pour l’accord mets vins j’ai servi à l’entrée, un vin rosé pétillant très intéressant, pas trop sucré et un vin blanc plus ordinaire disons pour le plat principal, histoire de laisser place aux épices indiennes. Au dessert j’ai adoré le Late Harvest , ce vin de style cidre, en moins sucré par contre mais qui révélait des notes subtiles en bouche ce qui compensait pour la tarte presque parfaite.

À noter que pour déguster ces vins j’ai fait ressortir mon côté James Bond. En effet,  les vins servis sont arrivés ici cachés dans mes bagages depuis la Colombie-Britannique. Mais ils valaient le coup de contrevenir à cette loi stupide. Produits de petits producteurs dont deux sont certifiés Vegan ils représentaient aussi la douce moitié de ma vie qui était malheureusement absent au souper. Avec ces vins, il y avait donc un peu de Kyle avec nous.

Santé

Dom

5 réponses à “Troisième souper

  1. Line /NoriCroquante

    Dès le premier pas chez Dominique, j’ai été saisie par la convivialité de la soirée. Elle m’offre un verre de rosé mousseux, puis on se dirige vers LA terrasse. Quel bel endroit! En entrée, elle a fait une très bonne imitation de saucisses avec le gras saturé en moins. Pour le plat principal, on a prit un jet pour arriver en Inde! Ce plat était très bien exécuté et la salade de betteraves à la noix de coco était absolument délicieuse. Au moment de partir, on a eu droit à une petit bouteille de sirop d’érable très fin. Un délice. Merci Dominique!

  2. Ce fut un troisième souper très détendu. Dominique a réussi le pari de nous proposer « sa » cuisine mi-chasse mi-indienne. Les surprenants « faucissons » de quenouille avaient une texture très similaire au saucisson sec et les calmars d’aubergines étaient très réussis. Pour le plat principal, mon coeur a penché pour le Palak Paneer et les chapati (merci pour cette initiative inclusive. Je lève mon chapeau !). Et oui, le dessert ne fut pas une réussite, faute à l’agar agar. Un épisode qui a tout de même réussi à nous faire rire et apprécier cette soirée « vegan » mais si parfois nous ne sommes pas « parfaits ». Prochain rendez-vous chez moi. Le stress n’est pas encore là…

  3. Les repas indien a l’air tellement bon, ça donne le goût de cuisiner.

    Il y a quelques liens vers les recettes qui ne fonctionnent pas.

  4. Invité surprise à ce souper j’étais passé faire un petit coucou mais on m’a offert un place à la table puisque le conjoint de Dominique a du se désister à la dernière minute. Je suis pas le meilleur des critiques culinaires, ni le pire. En fait j’en suis pas un du tout. Mais je sais apprécier la « bonne chair » et je sais aussi reconnaître les saveurs qui sortent de l’ordinaire. Ces bouchées sans pareil qui laissent une trace indélébile dans votre esprit. Il y a eu de ces bouchées dans ce repas et je le dis sans aucune complaisance aucune. Donc à ce chapître j’aimerais souligner l’amuse-bouche de quenouille façon pétoncle, les betteraves à la noix de coco et le plat de paneer végétalien. Le reste du repas était tout aussi délicieux, mais si vous me permettez de comparer le repas à une pièce musicale, il y a toujours des notes qui se démarquent et quelques passages plus remarquables que les autres. En tous cas, aucune fausse note ni contretemps sauf peut-être mon chapati qui n’a pas gonflé beaucoup… je ne dois donc pas être prêt pour le mariage cette année si on en croit les présages.

  5. Ce que j’ai le plus aimé du souper chez Dom, c’est… Dom! Sa chaleur, sa couleur, son authenticité. Quelle énergie. Le lien avec le souper, tout! Parce que l’énergie c’est la vie autant celle provenant des aliments que de ceux qui nous entourent. Et Dom est à la fois rassasiante et énergisante. La terrasse, l’Armoire du haut, le chiapati, (et le mien à drôlement bien gonflé contrairement à Alex😉 Le dépanneur, Kyle, Bianka G., l’Inde, etc. J’ai tout aimé!
    Côté menu, j’ai craqué pour le côté fish de l’entrée: le calmar d’aubergine et le tatare de carottes. Wow. J’ai aimé les saveurs indiennes et les plateaux comme au resto! Et une mention spéciale pour le sirop de ton papa, un élixir que j’ai dégusté lentement et qui m’a fait oublier la prothèse mammaire du dessert😉 Merci Dominique pour cette authentique soirée VPP!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s